Le Festival

Arts Visuels

AILLEURS
Photographie d'Isabelle Morand

 

VOLUTES LIBANAISES
Peintures de Sonia Tanios

 

CHRONIQUES DES CAMPS SYRIENS DU LIBAN
Photographies de Houda Kassatly

 

BEYROUTH, L'ICONOGRAPHIE D'UNE  ABSENCE
Photographies de Houda Kassatly

«IN BEYROUTH», CARNET DE VOYAGE
Aquarelles de Carla Sayad

 

BIENVENUE EN LIBANIA 2.0
Photographies de Melkan Bassil

 

FENÊTRES SUR... HOMMES, FEMMES, ENFANTS EN RÉSISTANCE
Photographies et textes de Bruno Thircuir

 

TIMBRES LIBANAIS
Par le club philatéliste de Die

Ailleurs

Photographies d’Isabelle Morand

Ailleurs

 

« Certains jours, je l’adore. D’autres, je l’abhorre. Mais le Liban me fascine depuis... (je ne compte plus les années !). Je ne parviens pas à en comprendre tous les méandres, ni les infinies subtilités. La majesté de Baalbeck et de Byblos, la beauté de la Vallée Sainte, le peuple de la corniche à Beyrouth et le goût incomparable du manouchi se télescopent sans cesse dans ma tête (et mes photos) avec la détresse des réfugiés, les oubliés des quartiers miséreux de Tripoli, les catastrophes écologiques et humaines liées notamment à la crise des déchets. Mes photos sont des instantanés de rencontres pour la plupart totalement fortuites. Les visages « parlent » tout seuls. Ils me parlent, j’espère qu’il en sera de même pour vous. »

Journaliste éclectique, Isabelle Morand se consacre aux reportages « plume, photo et vidéo », notamment au Liban, son pays de coeur, et au Kurdistan où elle participe à l’opération humanitaire Les Écrans de la Paix, dans les camps de réfugiés et de déplacés.
http://isabellemorand.com/

Dans les commerces, bars et restaurants de Die – Du 8 au 16/10
Rencontre avec Isabelle Morand le Mardi 11/10, à 20h, au Café des Lys

Volutes libanaises

Peintures par Sonia Tanios

Sonia Tanios, peintre, réussit dans son expression, la rare et difficile synthèse entre ses racines d’origine orientale et la pensée cartésienne du monde occidental où elle vit.Portraits au regard profond intériorisé, paysages marins baignés de lumière, villages de son pays inscrits dans sa mémoire, scènes humanistes traditionnelles, natures mortes vibrantes de vérité, sont les thèmes picturaux favoris, où Sonia Tanios transcende le chaos initial d’une matière picturale très riche, en une écriture gestuelle dynamique fluide et personnelle.
http://www.sonyatanios.com

Café-Théâtre Andarta et Galerie la remise, du 8 au 16/10 selon les horaires d’ouverture des lieux
Rencontre et vernissage avec Sonia Tanios le samedi 8/10, à 15h – RDV au Café-Théâtre Andarta

Chroniques des camps syriens du Liban

Photographies de Houda Kassatly, Association Arcenciel

L’habitat traditionnel, les rituels en sursis et le patrimoine matériel et immatériel syrien et libanais sont au coeur du travail de la photographe et ethnologue Houda Kassatly. Pour cette exposition, elle présente un ensemble de photographies résolument engagées, qui témoignent des conditions de vie dans les camps de réfugiés au Liban.

Médiathèque Diois-Vercors, du 4 au 15/10 et Médiathèque Vallée de la Drôme (CREST) du 11 au 15/10.
Rencontre avec Houda Kassatly le mardi 11 octobre, à 15h, à Médiathèque Diois-Vercors.

Beyrouth, l'iconographie d'une absence

Photographies de Houda Kassatly

Ces photographies ont pris place dans un ouvrage qui évoque le devenir d’une ville à l’aune de sa transformation ultime. Les années de guerre ont détruit l’ancien tissu urbain de Beyrouth, mais ce sont les décennies de paix qui ravagent et qui emportent les derniers vestiges du passé. Les photographies constituent un prétexte qui permet aux auteurs du livre de partager quelques éléments de réflexion sur une ville convoitée.

Musée de Die et du Diois, du 10 au 17/10, de 14h à 17h.
Rencontre avec Houda Kassatly le lundi 10/10, à 18h, au Musée de Die et du Diois.

« In Beyrouth », Carnet de voyage

Aquarelles de Carla Sayad

La toute première fois, Carla Sayad dessine sur une nappe de restaurant à Moscou. Puis au gré de ses voyages, elle remplit des carnets qui finissent par déborder sur des serviettes en papier, des cartes routières et à peu près tout ce qui lui tombe sous la main. De retour à Beyrouth, elle se rend compte qu’à dessiner le monde, elle en avait oublié de dessiner sa propre ville. Plus qu’un carnet de croquis, In Beyrouth est un vrai carnet de voyage, composé de plus de 60 aquarelles sur les quartiers de Beyrouth. Carla Sayad a parcouru toute la ville, ses pinceaux à la main, pour nous offrir ce travail minutieux plein d’émotions. Ce carnet est, comme elle le dit si bien, le gardien d’une mémoire et d’un patrimoine qui s’effacent beaucoup trop vite.

Musée de Die et du Diois, du 8 au 16/10, de 14h à 17h.
Rencontre avec Carla Sayad le mardi 11/10, à 18h, et le mercredi 12/10, de 14h à 17h, au Musée de Die et du Diois.

Bienvenue en Libania 2.0

Photographies de Melkan Bassil

« Bienvenue en Libania 2.0 » propose de partir en exploration dans un pays à la beauté insoupçonnée et viscérale : le Liban. Cette terre riche d’une histoire millénaire a enfanté une galaxie vivante de planètes petites mais vulnérables. Observez-les. Laissez vos yeux les découvrir, lentement. Puis téléportez-vous dans ces mondes inconnus grâce à votre smartphone. Bienvenue en Libania 2.0. Une exposition de photographies immersives.
http://www.photographepatrimoine.com

Hall du Théâtre de Die, Médiathèque Diois-Vercors, du 8 au 16/10
Rencontre avec Melkan Bassil le mardi 11/10 à 20h au Café des Lys

Fenêtres sur... hommes, femmes, enfants en résistance / Sud Liban, 1998

Photographies et textes de Bruno Thircuir

Des rencontres, des paroles échangées. Ils sont libanais, palestiniens, syriens…. Et tous, travaillent, jouent, rient, et… doivent aussi résister, pour être, pour vivre. Ces fenêtres parlent du vivant...

Café-Tabac Le Voltaire – durant toute la durée du Festival… et même un peu avant !
Rencontre avec Bruno Thircuir et Hana Jaber le mercredi 12/10 18h au café Le Voltaire.

Timbre libanais

Les membres du Club philatéliste de Die, M. Géry, président ainsi que M. Egron ont préparé une exposition de timbres et de documents sur le Liban - À découvrir donc !

Théâtre de Die – du 11 au 16/10 de 9h à 12h30 et de 14h à 18h30